Informations sur chenilles processionnaires

Chenilles processionnaires : une réunion pour vous informer
Jeudi 6 FEVRIER à 19h Salle Communale d’ANDE

De nombreux nids de chenilles processionnaires du Chêne ont été signalés en 2019. Pour faire face à cet insecte ravageur et préoccupant pour la santé, une réunion d’information est organisée le jeudi 6 février à la salle communale d’Andé à 19h.
Les chenilles processionnaires sont des insectes présents dans plusieurs régions de France, y compris en ville. Elles ont un impact sur la santé humaine en provoquant des réactions inflammatoires de la peau ou, plus grave, des muqueuses respiratoires.
Monsieur Siaussat, chercheur à l’Université de la Sorbonne à Paris et spécialiste des insectes ravageurs, animera une réunion d’information le jeudi 6 février à la salle communale d’Andé à 19h. Les participants pourront ainsi être sensibilisés mais surtout obtenir des informations pour les aider à lutter contre cette espèce.
Un effet urticant pendant deux ans
Les chenilles possèdent des poils qui contiennent une protéine urticante. Ces poils très légers et très volatils peuvent être emportés par le vent et venir se loger dans la peau ou les muqueuses, ce qui a pour effet de provoquer des urtications et chez certaines personnes sensibles des réactions allergiques qui peuvent être sérieuses.
Il est très difficile de lutter contre cette espèce : un nid vide peut rester urticant pendant deux ans. Il faut donc éviter d’être en contact direct avec les chenilles et les nids, ne les détruire que sous certaines conditions.
En cas de contact avec ces insectes, il vous est fortement conseillé de consulter votre médecin. Vos vêtements devront être détruits (ou stockés à part dans des sacs hermétiques pendant 2 ans) car les poils restent dans les textiles malgré les lavages.
Des actions de prévention pour lutter contre le risque sanitaire
Il n’y a pas d’arrêté préfectoral pour lutter contre la chenille processionnaire pour le moment. La destruction des nids est donc à la charge du propriétaire
L’Agglomération a toutefois acheté des pièges pour piéger les papillons adultesafin d’éviter qu’ils ne se reproduisent. . Les communes concernées peuvent installer ces pièges sur les parcelles communales.
Si vous constatez un nid de chenilles processionnaires, nous vous conseillons de le signaler en mairie.
L’Agence Régionale de Santé de Normandie a réalisé un état des lieux en Normandie. 3 espèces chenilles urticantes y ont été découvertes.