Maires depuis la révolution

Hommage à RENE MARC a donné à INCARVILLE l ‘impulsion pour le transférer à l ‘ére Moderne

MAIRE d ‘INCARVILLE de 1956 à 1986.

En 1961 , on créa dans le parc de la mairie la salle des fêtes aménagée dans un ancien hangar offert par Monsieur Harmant .

Sous l’impulsion de la création de la ville nouvelle de Val de Reuil , Incarville allait connaître aussi de profondes transformations .

La destinée d’ Incarville fut mise entre les mains de René MARC , maire de 1956 à 1986 , qui réussit à faire d’ Incarville l’un des acteurs majeurs de son développement .
Lors des travaux de la création de l’autoroute A13 , 49 hectares furent cédés à la société Paris Normandie. Dans la zone Industrielle d’Incarville , la commune fut forcée de céder 200 hectares à la commune de Val de Reuil . Les terrains concédés morcelaient le territoire en 2 ensembles distincts . A titre de compensation , Incarville recevait un quart des revenus fiscaux versés par les entreprises implantées sur la première tranche de la zone industrielle.
Dès lors , Incarville connut une forte croissance démographique . La population doubla en 20 ans passant de 544 habitants en 1962 à 1125 habitants en 1982 . Cette croissance continua jusqu ‘en 1990 où un tassement apparut en 1999 avec 1399 habitants .
Cette croissance fut favorisée par la création de la cité Aldébaran : Ensemble de 54 maisons destinées aux familles travaillant à l’Institut Pasteur suivi par l’ensemble résidentiel de la cité du Prieuré , la rue du Saut du Loup , les impasses des Ecureuils et des Bleuets .

En 20 ans , prés de 150 maisons furent construites sans compter toutes les maisons individuelles qui permirent de dynamiser la commune.

En 1991 , la construction d’un nouveau groupe scolaire inauguré par Nicole CORMIER , maire d’Incarville devait répondre aux nouvelles exigences de la commune en matière de population.

Une nouvelle salle polyvalente , près de la source d’eau chaude , fut édifiée en 1986 permettant à la commune d’acquérir un ensemble sportif .Cette salle fut acquise sur des terrains appartenant aux héritiers de Monsieur de Boisgelin.

Le dernier curé de la commune , l’abbé Jean-Francois BERJONNEAU , avec l’aide des habitants de la commune édifia prés de l’ancien presbytère , une salle dévouée aux activités paroissiales qui depuis est devenue une salle récréative .

Les différents maires qui ont assuré au destin de la commune :

1790 – 1835 François GONDARD
1835 – 1846 Armand CANIVAL
1846 – 1854 François-Marie CLEMENT DE LA RONCIERE
1854 – 1878 Narcisse MOREL
1878 – 1893 Lucien BARBE
1893 – 1912 Emile PLANTEROSE
1912 – 1930 Joseph CAUDRON DE COQUEREAUMONT
1930 – 1931 Albert GONDARD
1931 – 1937 Georges BOULARD
1937 – 1944 Louis BOHERE
1944 – 1956 André LEMARCHAND
1956 – 1987 René MARC
1987 – 1989 André GOURIOU
1989 – 2003 Nicole CORNIER
2003- 2008 Leslie CLERET
Depuis 2008 Alain LEMARCHAND