Château

Château d ‘ INCARVILLE

La prospérité de plusieurs notables de Louviers pendant la révolution manufacturiére permirent d ‘édifier de belles demeures comme le château d’Incarville , construit de 1806 à 1823 ainsi que la gentilhommière où se retira le Général Clément de la Ronciére en 1837.

Clément de la RONCIERE , Général d’Empire , dont le nom figure sur l ’ Arc de Triomphe fut l’un des fidèles soldats de Napoléon. Originaire d’ AMIENS où il naquit le 2 Février 1773 , promu général à 26 ans puis baron d’Empire en 1808 . Gravement blessé en 1809 , il fut mis à la retraite pour de raisons politiques ,il s’établit à Incarville en 1837 pour en présider la destinée de 1846 jusqu ‘ en 1854. Il posa les premières bases de l’Incarville d’aujourd’hui .
Il donna un terrain jouxtant sa propriété pour agrandir le cimetière.
Il est mort le 28 juillet 1854 à Incarville (Eure), , héros de la bataille de Monte-Alto.

En 1846 , il offrait un terrain pour faire construire une école qui puisse servir également.de mairie .
Les premiers travaux débutèrent en 1849 et furent achevés l’année suivante .

Dés lors , les enfants purent désormais être scolarisés dans la commune et le Général assura même le coût du fonctionnement de l’école . A sa mort , la commune n’ayant pas les moyens d’assurer le bon fonctionnement de l’école et de pourvoir au traitement de l ‘ institutrice , traitement réglé jusqu‘à lors par le Général de la Ronciére.
Ce rôle d’institutrice fut donc confié à une sœur de la congrégation de Louviers.
Il fut alors demandé aux Incarvillais de participer au salaire de l’institutrice . Les enfants défavorisés furent scolarisés gratuitement tandis que les autres devaient s’acquitter d’une contribution mensuelle.

Cette situation dura quelques années .L école fut fermée en 1862 et le poste fut repris jusqu’en 1888 , les lois instaurant la gratuité de l’enseignement. Ce fut la naissance de l’école communale.